La langue française en fête !

Des mots de couleurs 

Pendant plusieurs semaines, l’artiste Cécile Vanneste a travaillé des créations artistiques avec des habitants du Péruwelzis.

Autour des rues, places et chemins de Péruwelz, ils ont papoté et se sont échangés des souvenirs et des sensations. Ils ont ensuite rêvé et créé ensemble !

Couleurs et poésie seront disséminées dans le centre ville à partir du 16 mars, ouvrez l’œil !

Contexte : La langue française en fête

Chaque année au printemps La langue française en fête est de retour orchestrée par la Fédération Wallonie – Bruxelles – Direction de la langue française. Pour qui ? Pour quoi ? Pourquoi ? 
La langue française est une langue à la fois riche et difficile. Dès l’école, l’enfant est confronté à son cortège de règles et de contraintes de grammaire et d’orthographe. Très tôt, l’enfant perd le lien affectif avec sa langue « maternelle », le français devenant une matière scolaire comme une autre. « La langue française en fête » réhabilite une langue vivante, chantante, poétique, ludique, créative, moderne, mouvante, diverse, multiple, telle qu’elle se décline dans le vaste espace de la francophonie.
Par la fête à laquelle sont conviés adultes et enfants, ces manifestations démontrent que la langue française est un bonheur joyeux à partager plutôt qu’une contrainte rigide.
Une fête dans la francophonie
La langue française en fête est traditionnellement organisée à l’occasion de la Journée Internationale de la Francophonie célébrée le 20 mars dans une cinquantaine  de pays, notamment en France, en Belgique francophone, en Suisse romande et au Québec.